PRESSE

Avril. 2017  – INTERVIEW PAR MONDE DU LOISIR

 

 

Novembre 2016 – PAR FABIENNE MARION – UP MAGAZINE  voir l’article 

Que faisons-nous sur terre ? Sommes-nous en accord avec nous-mêmes ? Nous mentons-nous à nous-mêmes ? Comment faisons-nous pour nous adapter ?… Et quel est le but de l’Humanité : transhumanisme ou rebellion ?… Quelle fin, quel dessein ? L’exposition HUVANITE de l’artiste plasticienne Vidya Juganaikloo aborde ces thématiques de façon polymorphe à travers six séries plastiques de dessins, toiles, vidéo, du 24 novembre au 11 décembre à Paris.
La vanité ! Nous ne sommes pas là dans ce genre particulier de peinture de nature morte propre au XVIIème siècle. Quoique … Si l’artiste évoque l’homme, le temps qui passe trop vite, la fragilité, la destruction, la mort même, c’est avec un sens profond de la couleur, du trait. Un coup de crayon acéré, vif, léger, parfois cru ou noueux.
« Vanité » signifie littéralement « souffle léger, vapeur éphémère ». Ce mot a été formé de vain qui marque l’inutilité, la futilité, la fragilité des choses, ce qui est enflé et vide, ce qui est faux, illusoire, sans fondement réel. Le message étant de méditer sur la nature passagère et vaine de la vie humaine. Nous sommes en plein dans le sujet. Ici, pas d’iconographie macabre. Les dessins et peintures de Vidya abordent notre rapport à la vie avec lucidité, humour, détachement, légèreté.
Mais dans HUVANITE, résonne aussi « humanité ». L’artiste a-t-elle voulu rappeler insidieusement que sans art et sans culture, quelle humanité serions-nous ? Quelle société sans art et sans culture ? Laquelle contient l’interrogation sous-jacente : quelle humanité voulons-nous être ?
L’art agit ici dans sa fonction réflexive et méditative. Chacun est face à sa philosophie de vie, de mort dans l’appréhension d’une réalité contemporaine où l’artiste fait comme nous le choix d’être optimiste, cynique, insensible ou visionnaire. Des portraits, visages, comme de « nouveaux masques », rappellent l’intemporalité du thème et la réflexion qu’ils suscitent sur le devenir de l’homme.
Par le biais de dessins donc, mais aussi de peintures ou de projection vidéo, l’artiste poursuit les interrogations métaphysiques plus que le genre artistique en lui-même. Les compositions s’inscrivent dans l’héritage initié par des prédécesseurs illustres.
Alors que les œuvres sont caractérisées par un impressionnant réalisme, c’est bien leur sens caché, mais aussi la technique qui touchera celui qui les contemple.
L’exposition nous fait apprécier des œuvres jamais dévoilées ou presque pour une création contemporaine hors de la représentation codifiée du répertoire classique de la vanité.
HUVANITE se compose de 6 séries plastiques : Toiles (peinture, bombe, encre, collage), dessins, et vidéo.
Exposition du 24 novembre au 11 décembre 2016  à Volumes Coworking – 78 Rue compans Paris 19ème
Vernissage le 24 novembre à partir de 19h30 avec performance « live » de l’immense pianiste Jacky TERRASSON
Représentation Live du concert de Jacky Terrasson octobre 2016 Montpellier
Précédentes expositions :
– 1ère exposition TEASER à Volumes Coworking – Paris 19ème – mai 2015
– 2ème exposition lors des Apérettes d’Ève – Concorde Atlantique – sept 2015 : 2 toiles (1mX1.30) – 1 toile (1.30X2M) 4 dessins préparatoires
– 3ème exposition « Aux voyages de Laure » – Oberkampf, Paris 11ème – Déc 2015 : 4 toiles (1mX0,7m) – 2 toiles (1mX1.30m) – 7 dessins encadrés.
– 4ème exposition : « Les Apérettes » – 6 rue Newton- Sept 2016 : 9 toiles (1mX0,7m)
– 5ème exposition : Live performance – Projection de dessins en live du concert de Jacky TERRASSON à Montpelier le 22 octobre 2016.
Soyez le premier à commenter cet article !
ShareThis Copy and Paste

– See more at: http://www.up-magazine.info/index.php/arts/6277-huvanite-de-vidya-juganaikloo#sthash.vfxfOJin.dpuf